Festival du Monde Arabe de Montréal 2017


Festival du Monde Arabe de Montréal, 50 rendez-vous et 3 saisons

Pour sa 18e édition, le Festival du monde arabe tend l’oreille aux poètes, danseurs, musiciens et esprits acrobates! D’Est en Ouest, des rencontres inespérées, des chemins détournés et d’insolites hommages à la vie donnent le coup d’envoi de la 18e édition du FMA qui s’annonce majestueuse avec plus de 50 rendez-vous uniques, des créations et des productions majeures.

Plusieurs projets importants et partenariats ont vu le jour cette année dont la collaboration avec l’Orchestre Métropolitain, la participation aux préparatifs et au lancement de la première édition du Festival of Arabic Music and Arts à Toronto, premier « petit frère » du FMA, ainsi que la collaboration avec l’Opéra de Montréal pour un projet d’envergure en 2018-2019.

« L’Orchestre Métropolitain se réjouit de cette première collaboration avec le Festival du Monde Arabe de Montréal et est ravi de partager la scène de la Maison symphonique avec ce grand maître de l’oud qu’est Naseer Shamma. Ce grand concert démontre bien que la musique rassemble : lorsqu’elle est portée par la passion et la virtuosité, celle-ci ne connait pas de frontières » a souligné Monsieur Jean R. Dupré, Président-directeur général de l’Orchestre Métropolitain.  

Programmation gratuite des Arts de la Scène

Le FMA propose également une riche programmation gratuite des Arts de la Scène et des volets Salon de la Culture et Cinéma. Une bonne manière de s’initier au festival.

Salon de la Culture

Dans une lecture critique de la réalité qui nous entoure, intellectuels, universitaires et artistes animeront le Salon de la culture du FMA, proposant des thèmes qui interpellent. Exposition, conférences, projections inédites et ateliers sont au cœur du programme : Les femmes dans les institutions religieuses, Gibran, précurseur d’une renaissance avortée, les juifs en Tunisie, la diversité et la mémoire québécoise, les médias arabes au Canada, l’art comme passeur de la mémoire, la création artistique au cœur du combat citoyen, la Syrie, une jeunesse sacrifiée, etc. sont quelques-uns des sujets qui seront abordés par nos invités Wassyla Tamzali, Slimane Benaissa, Peter Leuprecht et Leila Toubel, parmi tant d’autres conférenciers.

« Chaque année, le FMA pose un regard interrogateur sur le monde, bousculant les acquis, accueillant la différence et amenant à réfléchir sur les enjeux auxquels notre société fait face. La programmation proposée confirme la volonté de notre équipe de permettre aux uns et aux autres de s’exprimer et d’interagir » a déclaré Monsieur Garrigue.

Cinéma

Le FMA présente, en première canadienne, la deuxième pièce culte tant attendue de Ziad Rahbani Film Ameriki Tawil (Un long film américain) transformée en long métrage. Une restauration récente des séquences originales de la pièce jouée en 1980, filmée avec des caméras Super 8, a été dévoilée cette année au public. « C’est donc une grande fierté pour le FMA de pouvoir présenter au public montréalais ce chef d’œuvre du théâtre libanais » de poursuivre Monsieur Garrigue.

Le volet Cinéma prend cette année plus d’ampleur et présente également, en première québécoise, une plus grande sélection de longs métrages en partenariat avec le Cinéma du Parc : Malaria de Parviz Shahbazi (Iran), nominé au Festival du film de Venise dans la section « meilleur film » et primé dans plusieurs festivals européens, brosse un portrait moderne de la jeunesse de Téhéran ; Bravo Virtuose de Levon Minasian (Arménie), un thriller passionnant mettant de l’avant une scène musicale arménienne tiraillée entre oligarchie et mafia ; Solitaire de Sophie Boutros (Liban) abordant avec humour les relations tendues et le climat d’intolérance qui règne entre Libanais et Syriens ; Single, Married, Divorced (Liban), un Sex and the city oriental traitant des aventures amoureuses de quatre jeunes hommes au cœur de Beyrouth ; L’Etoile d’Alger de Rachid Benhadj (Algérie), dévoilant une scène musicale algérienne en proie aux préceptes de l’extrémisme religieux, et enfin, Timgad, une comédie de Fabrice Benchaouche (Algérie) touchant avec sensibilité l’espoir d’une jeunesse algérienne déchirée.

Programmation gratuite des Arts de la Scène

Le volet gratuit des Arts de la Scène met de l’avant des artistes locaux dans des projets innovants et des formations originales. Ce sera l’occasion d’assister à une rencontre étincelle entre la ferveur douce du santour et le souffle chaud de la contrebasse avec Perséides, formé du duo Amir Amiri et Jean-Félix Mailloux, et de découvrir un répertoire voyageur et énergique avec le duo Tandem Nomade de Chakib Kouidri et Elsa Corgié. Nous aurons également la participation du oudiste Ali El Farouk, en dialogue avec le qanoun de Naeem Shanwar ; le lancement d’album du percussionniste Ziya Tabassian, pour son premier projet en solo, ainsi que le duo percussions/guitare de Tacfarinas Kichou et Joey Mallat. A ne pas manquer, un spectacle intimiste au café Le Cagibi avec le virtuose du ney – la flûte arabe – Rachid Zeroual, un concert hommage aux grandes figures du raï par l’artiste Chakib Kouidri et ses musiciens et, enfin, une classe de maître donnée par la chanteuse de renommée internationale Fadia Tomb El-Hage.

Arts de la Scène

Le FMA est fier de concevoir une programmation présentant les sommités mondiales via des rencontres exceptionnelles et des chemins inusités.

Grands « classiques »

  • Oud à l’Ouest: Réunissant Nasser Shamma, l’un des plus grands joueurs de oud du monde, et le prestigieux Orchestre Métropolitain dirigé par Airat Ichmouratov, proposent une rencontre au sommet où vous pourrez entendre « autrement » les pièces de Mozart, Rossini, Vivaldi ou Rimsky-Korsakov.
  • Les 7 cités de l’amour : une soirée de clôture grandiose en hommage au poète et écrivain Khalil Gibran, portée par les voix sublimes de la NDU choir sous la direction du P. Khalil Rahmé.
  • Alep Ya-la-lal-li, la ville à mille temps : une véritable odyssée musicale en hommage à une ville plurielle et ouverture sur le monde. A travers l’immense voix du chanteur syrien Ahmad Azrak et de la diva tunisienne Dorsaf Hamdani, les chants traditionnels d’Alep se mêlent aux musiques andalouses et flamenco, le chant soufi et ses dérivés profanes aux sonorités perses.

Révélations de l’édition

  • Faia Younan : un hommage poignant à la Syrie livré par cette étoile montante du chant arabe, à la fois diva et militante. 
  • Nabyla Maan : l’étoile montante de la chanson andalouse, revisitant les chants traditionnels sous l’aile du jazz.
  • Soudan Blues – Rasha Seikheddine : une voix libre et engagée qui insuffle des airs de blues aux couleurs chaudes provenant du désert nubien.

Musiques savantes et fusions audacieuses

  • Flamenco Perse : une rencontre inusitée entre les émotions exaltées du flamenco et les ornementations raffinées de la musique perse
  • Golan : un mélange inusité entre musique traditionnelle orientale et jazz fusion orchestré par le contrebassiste Hubert Dupont et ses acolytes.
  • Les immortels : les grands classiques du Maghreb revisités par Henry Abittan et son orchestre
  • Fairouz chante Fairouz: un hommage à l’illustre chanteuse Fairouz par la voix exceptionnelle de la soprano Fairouz Oudjida.
  • El M Quartet: une occasion de découvrir le oud sous un autre jour, teinté de sonorités jazz
  • Sohbat – Ensemble Nazar : un dialogue exquis entre le santour et le oud créant des connexions impromptues entre les subtilités de la musique perse et la poésie des sonorités arabes.
  • Ensemble Dilan : un voyage au cœur du Kurdistan iranien à travers le son du kamancheh et des percussions perses.

Théâtre

  • Trois jours… avant l’heure de Slimane Benaïssa : de retour à Montréal, le grand dramaturge algérien nous plonge au cœur de l’actualité en mettant en scène les préparatifs matériels, « religieux » et mentaux, de deux kamikazes qui vont commettre un attentat.
  • Hourya de Leila Toubel: un spectacle musico-théâtral relatant une histoire d’amour impossible entre une journaliste survivante et un pianiste, au milieu des décombres d’une radio anéantie par un attentat terroriste.

Festival du Monde Arabe de Montréal – 18e édition
À la Place des Arts et en salles : du 27 octobre au 12 novembre 2017
www.festivalarabe.com

ivallee@socialwebstudio.ca'
Isabelle Vallée
À propos de moi

Je suis fondatrice et rédactrice en chef de votre blogue culturel préféré. Dans mon autre vie, je suis aussi fondatrice et stratège web chez Social Web qui se spécialise dans la création de contenu et l'élaboration de stratégies pour le web et les médias sociaux :).

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. * Champs obligatoires